CONTINUONS DE DISCUTER…

Comme la semaine dernière, les rédactrices du blog ont accepté de réaliser un bilan de fin d’année en répondant à quelques questions. Continuons à explorer 2020 et à nous projeter en 2021!


Marion

1- Est-ce que tes valeurs se sont ancrées, ont été bousculées en 2020?

2020 a ancré mes valeurs. Aujourd’hui plus que jamais je crois en la singularité des êtres et des parcours de vie. En tant que personne finalement, on a tous un parcours de vie unique et ce parcours de vie qui est le nôtre se construit en étant pleinement soi et authentique. Etant une personne qui planifie tout, en 2020, j’ai appris à lâcher prise et à me laisser porter par la vie. Pendant les moments de confinement, revoir mes photos souvenirs ou rien que repenser à toutes les belles choses que j’ai pu partager avec les personnes que j’aime ont suffit à mettre en évidence ce que j’ai de plus précieux dans la vie.

2- Quels soucis se sont avérés complètement inutiles ?

S’inquiéter pour des difficultés futures. Le caractère imprévisible de 2020 m’a conforté dans ma capacité à faire face à l’imprévu et à m’adapter. Aussi, je me suis découverte une force de caractère et une résilience que je ne soupçonnais pas. Vivre dans la peur est éreintant et complètement inutile. Si demain tout va mal, je serai assez forte pour m’en sortir.

3- Quels sont tes trois plus beaux moments ?

Ma première virée à moto!

Un bain froid sur une plage déserte après 20 KM de rando à travers des collines!

Une journée à Paris avec ma soeur!

4- Si vous deviez décrire votre année 2020 en 3 mots, quels seraient-ils ?

Amour, déconstruction et reconstruction.

Mayanith

1- De quoi es-tu le plus fière ? Pourquoi ?

Il y a beaucoup de choses dont je suis fière, particulièrement, des rencontres que j’ai faites, des personnes dont je me suis entourée. Il ya des personnes que j’ai laissé entrer dans ma vie qui se sont révélées être de réelles sources de bénédictions, chacune particulière à sa façon. Il y en a qui me font grandir un peu plus tous les jours en foi, pour certaines en maturité et d’autres en intelligence. Aussi je suis fière de la force mentale dont j’ai fait preuve cette année, ça aura été 365 jours assez particuliers.

2- Quel livre ou quel film a affecté ta vie de manière profonde ?


“Les langages de l’amour” de Gary Chapman ! Ce livre m’a permis de me découvrir. Il m’a appris l’impact que pouvaient avoir des mots sur une vie mais aussi l’importance de la communication. Tout le monde devrait le lire.

3- Quel projet souhaiterais-tu entreprendre en 2021?

En 2021, je souhaiterai écrire mon premier roman ! 2020 a été une année de découverte d’une certaine façon ; j’ai notamment pris conscience de mon talent pour l’écriture. J’aimerais donc mettre ce talent à profit tout en repoussant mes limites !


4- Si vous deviez décrire votre année 2020 en 3 mots, quels seraient-ils ? 


Foi, persévérance et progrès.

Rokia

1- Comment as-tu surmonté les épreuves, avec quels moyens, quelles attitudes?


J’ai surmonté les épreuves en me ménageant. J’ai aussi essayé de parler à des psychologues et ça m’a énormément aidé. On pense souvent que c’est bizarre de voir un psychologue, mais non. C’est l’une des meilleures choses qui peut vous arriver lorsque vous vous sentez mal.

2- Si quelqu’un écrivait un livre sur ta vie en 2020, de quel genre serait-il ? Une comédie, une histoire d’amour, un drame, un film noir ou quelque chose d’autre ?

Très bonne question… Je ne sais pas.

Cette année a été en même temps la meilleure et la pire. J’ai évolué mais il y a des moments où j’ai flanché et dont je ne suis pas fière. 

Je ne serai donc pas capable de trouver le genre que je donnerais au livre de cette année; je n’en suis pas capable.


3- Quel achat s’est avéré être une très bonne idée ?

Mon magazine sur les tirailleurs sénégalais ! Je l’ai acheté à la librairie des Dépêches de Brazzaville. Ça m’a inspiré énormément de projets.


4- Si vous deviez décrire votre année 2020 en 3 mots, quels seraient-ils ?


Retrouvaille, évolution et magnifique.

Sylvia

1- Quelles ont été les plus grandes sources de fatigue et de stress?

2020 a été une année particulièrement difficile pour moi. Elle a débuté avec énormément d’espoir et de plans; elle s’est terminée avec la réalisation que la vie est ce qu’on décide d’en faire et qu’il faut profiter de chaque instant. Sur ce, mes plus grandes sources de stress ont été la maladie puis la mort de mon père, les différents soucis et attentes de la famille puis mes études.
Par ailleurs, la maladie à covid a été une source de stress pour toute personne qui travaille dans le milieu médical ou biologique. En tant que doctorante en biologie du développement, j’ai eu à expliquer plusieurs principes de biologie/médecine à mes proches notamment  le mode d’action des virus, le développement des vaccins, la validation de certains traitements. Le plus fatiguant dans tout ça était de voir comment les personnes qui venaient demander mon expertise la piétinaient ensuite parce qu’elle n’allait pas dans leur sens. En gros, en 2020, les gens m’ont fatiguée.

2- De quoi aimerais-tu te détacher en 2021? (une personne, une croyance, une habitude, un bien matériel, etc.)


En 2021, j’aimerais continuer à me détacher des personnes et des choses qui ne sont pas bénéfiques à ma santé mentale qui déteint ensuite sur ma santé physique. J’aimerais continuer à nourrir l’habitude que j’ai prise de mettre ma personne en premier en toute situation. Désormais je me pose des questions telles que Que veux-je? Suis-je confortable avec ceci? Comment cela va-t-il m’affecter dans le long terme? avant de m’aventurer dans quoi que ce soit. Cela m’a permis de me détacher en 2020 de plusieurs choses et j’aimerais que cela continue.

3- Quel est l’endroit que tu as préféré visiter en 2020 ?

J’ai adoré visiter la côte sauvage à Pointe-Noire, en février. La visite n’a pas duré plus de 20 minutes. Je suis descendue d’un taxi entre deux courses, j’ai enlevé mes sandales et j’ai marché le long de la côte puis je suis remontée dans un autre taxi. Cependant ce furent 20 minutes de rêve, de pur bonheur, de solitude. 20 minutes qui étaient miennes pendant une période trouble, angoissante et stressante. J’ai pu pleinement apprécier le son des vagues qui s’écrasent sur la plage, la fraîcheur de l’eau qui embrasse mes pieds, la texture des grains de sable entre mes orteils. C’était du temps que pour moi, une pause, une évasion et définitivement le meilleur endroit visité en 2020. 


4- Si vous deviez décrire votre année 2020 en 3 mots, quels seraient-ils ?

Assumer, oser et se choisir.

Taviche

1- Comment votre vision globale de la vie a-t-elle évolué ?


En 2020 j’ai appris à mieux accepter l’égoïsme des autres et je l’ai mieux assimilé pour moi-même. Ce changement d’approche a impacté plusieurs domaines de ma vie de manière pratique. J’ai aussi constaté combien j’étais bien entourée. Au début de l’année, je voulais avoir un entourage féminin plus important, je voulais côtoyer des femmes congolaises de domaines complètement différents, avec des avis et des conceptions de la vie diamétralement opposées afin de m’enrichir d’elles. 

J’ai vu tout mon entourage proche ou lointain m’encourager et me suivre dans l’aboutissement de nombreuses choses, la manière dont certains m’ont soutenue m’a surpris et je leur en suis reconnaissante. J’aime mes relations et mes amitiés. Nos relations ont évolué. 

2- Quelle expérience aimerais-tu revivre ?

J’aimerais revivre le premier confinement. C’est une période pendant laquelle j’ai beaucoup travaillé et pris beaucoup de plaisir. J’étais presque dans un état de plénitude. J’ai aussi reçu les meilleures nouvelles de l’année durant cette période.

3- Quelles personnes, quelles activités et quels gestes ont été positifs et énergisants?

Mon entourage a été une source de motivation. Lorsque je vois les femmes qui m’entourent je suis en admiration, rien que ça me motive. J’ai l’habitude de tenir un cahier de vie chaque année, cela me permet d’avoir du recul, c’est un petit geste qui contribue à avoir confiance en ses choix. Je recommande. Cette année je me suis aussi beaucoup isolée, c’est ressourçant et parfois important de savoir se mettre à part. 

4- Si vous deviez décrire votre année 2020 en 3 mots, quels seraient-ils ? 


Congo, femmes et travail.

L’Équipe IMANIA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *