RENCONTRES DE QUALITÉ

Source image: istockphoto

Avec la vie active que nous menons, la phrase métro-boulot-dodo résonne de plus en plus. On se lève pour travailler et souvent fatigués par l’immensité de nos tâches, on rentre chez soi avec la seule envie de souffler, se reposer. Il est de plus en plus difficile de vouloir sortir et rencontrer des ami.e.s ou de nouvelles personnes. Ce type de vie n’est pas à déplaire à ceux qui sont casés mais ne joue pas en faveur de ceux qui veulent l’être. Faire de nouvelles rencontres tout comme prendre le temps d’apprendre à connaître l’autre devient fastidieux avec le temps. Pour ceux qui n’ont pas rencontré leur moitié au lycée, en cours d’informatique, à l’université ou au travail, il devient nécessaire de fréquenter de nouveaux milieux afin de trouver la perle.


Le plus souvent, c’est vers internet que l’on se tourne. Avec sa multitude de réseaux sociaux et de sites de rencontres, il sied de vouloir tenter sa chance. A l’ère où les #wemetontinder et #wemetontwitter sont en tendance, pourquoi pas moi? est la question qu’on se pose.

“Je venais de découvrir les réseaux sociaux et j’avais envie de faire de nouvelles rencontres hors mis ceux que je côtoyais physiquement,

je ne pense même pas que c’était pour l’amour , je voulais plus faire des rencontres amicales, découvrir les cultures parce que je me souviens que je recherchais que des étrangers.”


Pas besoin de chercher longtemps pour trouver des sites destinés à faire la connaissance d’autrui. En soi, un site de rencontres est un site web qui permet aux individus d’entrer en contact et de communiquer afin de développer une relation plus ou moins longue de nature sentimentale, érotique ou amicale.  Ce sont des espaces virtuels qui permettent  le partage de photos/vidéos, d’informations et d’anecdotes qui dévoilent sa personnalité pour susciter l’intérêt chez les autres et établir une connexion. 

“Le premier site de rencontre sur lequel j’ai trainé est sûrement 123love. Les vrais se souviennent. C’était à l’époque des cyber cafés lorsqu’on créait encore des profils hi5, des blogs skyrock et que Facebook apparaissait timidement.

C’était innocent au début, ça l’est toujours d’ailleurs, cette envie de découvrir les autres, leurs cultures, d’échanger des idées, d’apprendre. Ensuite une conversation intéressante peut donner naissance à une amitié puis une amitié peut conduire à plus.

On y trouve de tout. Il y a un large éventail de personnes avec des envies et aspirations différentes.” 

Il existe mille et un sites/applications de rencontres adaptés à divers public comme diverses bourses. Les plus classiques sont les sites généralistes, accessibles à tous. Les membres jouissent d’une grande liberté  qui leur permet de définir leur profil ainsi que celui des personnes qu’ils souhaitent rencontrer sur la base de critères prédéfinis comme la distance, le physique, le niveau d’études ou encore un test de personnalité entre autres. On retrouve aussi des sites qui ciblent des communautés spécifiques: le principe c’est qui se ressemble, s’assemble. La ressemblance peut être culturelle, ethnique, sexuelle, intellectuelle et même religieuse. Le but est de matcher des personnes ayant déjà des bases communes (valeurs, croyances etc) afin de maximiser la connexion.

Ces sites/applications peuvent être gratuits tout comme payants. La gratuité va de pair avec le minimum de services. Les sites gratuits par exemple ne s’assurent pas toujours de l’identité ni de la majorité de ses utilisateurs, ils possèdent peu de restrictions. L’inscription ou l’accès à ceux-ci peut se faire avec ou sans informations personnelles. Ce sont des foires humaines où on retrouve à la fois l’adolescent.e de 15ans et le.la chef de projet d’une boîte d’assurance en passant par leur enfant et conjoint. De ce fait, on note la présence d’un nombre important de faux profils. En revanche, les sites payants riment souvent avec plus de sécurité pour les utilisateurs en plus d’un service de matching à la personne. Les équipes veillent à effectuer un contrôle et à veiller au bien être de leurs clients.  En terme de sécurité, ils peuvent aller jusqu’à vérifier l’identité de chaque utilisateur; en ce qui concerne le matching, des tests de personnalité exclusifs permettent d’augmenter les chances de tomber sur la bonne personne. Les faux profils ou les trolls, ces personnes qui ne sont là que pour abuser des autres et de leurs vulnérabilités, n’ont pas leur place.

“Je ne me vois pas m’inscrire sur un site de rencontre pour trouver l’amour ou des amis . J’en serai incapable. Tout simplement parce que c’est se jeter dans l’inconnu, la personne se permet de te montrer ou encore de ne te dire que ce qu’elle veut. Par exemple, j’utilisais un faux compte, je n’osais pas mettre ma réelle identité de peur que mes sœurs ou mes frères ne tombent dessus. Je pense vraiment que ce n’est pas l’idéal pour apprendre à connaître une personne. Non seulement faut-il faire un large tri, mais en tant que femme, il faut essuyer les messages déplacés des pervers, les menaces et insultes de gens rejetés et des photos de penis non demandées.”

Comme pour toute chose où on retrouve des êtres humains, le danger est présent. Avec plus d’utilisateurs masculins que féminins, un des plus grands dangers de ces sites est le harcèlement des femmes qui prend une forme virtuelle. En effet avec l’aspect physique évaporé ainsi que la prise de contact, il est facile d’adresser un message, solliciter un service pervers, poser une question intrusive ou envoyer un nude à une femme sans son accord directementen privé . Un autre danger auquel s’exposent les utilisateurs est le catfishing, l’usurpation ou l’utilisation d’une fausse identité. Nombreux se retrouvent dans des relations aussi virtuelles que fausses avec des personnes qui veulent profiter financièrement de ceux et celles en quête d’amour, de contact ou de relations. Aussi, se pose la question des trolls. En matière d’applications de rencontre, les trolls sont là pour faire perdre du temps aux personnes qui ont réellement un but: Des dangers qui vont au-delà des mensonges qui sont racontés au jour le jour pour plaire à un partenaire.

Les sites de rencontre ne sont pas les lieux les plus sûrs pour les femmes. C’est un fait. L’anonymat et la possibilité de discuter, d’écrire et de démarrer une conversation sans l’accord de l’autre, facilitent le harcèlement. Les threads de Eliduswag sont une parfaite illustration du cauchemar que peuvent vivre majoritairement les femmes sur ces applications.

Décider de s’inscrire sur un.e site/application peut être dangereux non seulement pour soi mais aussi pour ce qui nous appartient et pour ceux qui nous entourent. Les risques perçus par les utilisateurs sont multiples: de l’arnaque en passant par la dépendance sans oublier la fuite des informations personnelles. Afin de rassurer les personnes en quête de rencontres, d’amour ou d’amitié, les applications multiplient les astuces pour réduire ces risques.

Dans le but de rendre l’expérience plus agréable aux femmes, Bumble, une application qui se déclare féministe, leur donne le pouvoir d’être celles qui contactent les profils avec lesquelles elles matchent. Cela limite le nombre de messages et d’images non sollicités tout en orientant la conversation. De même, plusieurs autres sites procèdent à une authentification des usagers en plus de l’inscription avec la carte bleue qui suggère une certaine garantie sécuritaire. Une autre préoccupation est celle des trolls et des faux profils. Pour y remédier, plusieurs sites comme Meetic ou le site chrétien Theotokos proposent des activités en présentiel. Celles-ci permettent aux utilisateurs de rencontrer des personnes recherchant la même chose qu’eux dans un cadre sécurisé autour de diverses activités. 

Faire le choix d’un bon site de rencontres ne relève pas du génie. Avant toute chose il faut savoir pourquoi l’on veut s’inscrire, est-ce pour juste  passer du temps, pour du sexe, ou pour réellement développer des relations sérieuses (amicales et amoureuses). Un tas de questions doivent être posées au préalable. A la suite de ces réponses, il faut établir certains critères notamment dans le choix du site (payant, anonyme, communautaire etc ), faire la comparaison de plusieurs sites (évènements organisés en présentiel, service client présent, les méthodes de matching). Il est nécessaire d’établir le profil des personnes que l’on souhaite rencontrer, ne pas accepter de converser avec n’importe qui ou ne pas entrer des informations vagues. Il faut être bien précis sur ce que l’on veut ou ce que l’on recherche.

Quelqu’un disait récemment que tout réseau social pouvait être utilisé comme site de rencontre, il suffisait de savoir s’y prendre. Cela n’étonne point avec les personnes qui se glissent dans votre messagerie privée. Y a-t-il une différence entre rencontrer quelqu’un dans la vie réelle et sur un site de rencontre ? Qu’est-ce qui nous assure de la véracité de la connexion?

Et vous, où faites-vous des rencontres de qualité?

Christie et Sylvia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *