Aller au contenu

ALORS CES RÉSOLUTIONS ?

Source image: Derrick Ofusu Boateng 

Pour dire au revoir à l’année 2020 et accueillir 2021, avec les rédactrices d’Imania, nous avons fait le tour de nos moments forts. Nous avons partagé avec vous les choses que nous avions apprises et celles que nous aimerions réaliser.

Inspirée par les questions auxquelles nous avons répondu, j’ai décidé pour la première fois de ma vie de me fixer des objectifs en début d’année.

Je faisais le point des choses sur lesquelles je voulais m’appliquer, des choses que je comptais accomplir, des choses qui me rendraient plus heureuses entre autres. Toutes mes résolutions étaient basées sur celles où je pensais qu’il y avait besoin de m’améliorer, privilégiant ma santé mentale, physique et financière.

Le jour du nouvel an, je le célébrais, au chaud dans mon lit, avec au loin le son des feux d’artifice. C’était un nouvel an pas comme les autres, il était assez morose. J’étais déprimée, je ne savais pas ce que je voulais faire, ce que je voulais devenir. Ce qui était sûr, je ne voulais pas être au milieu de personnes qui boivent et hurlent à me briser les tympans lorsque minuit aurait sonné. J’ai pris une feuille A4 et j’ai posé mes résolutions pour 2021. 


Ces résolutions devaient respecter quelques règles notamment
1) elles devaient être réalistes
2) elles devaient ne dépendre que de moi et de mes efforts
3) elles devaient me permettre de vivre le Présent sans oublier le Futur.

Je me disais “autant le faire, autant le faire sérieusement”. Le plus crucial était de privilégier ma santé, se fixer des buts atteignables et essayer de prendre son pied (oui, dans tous les sens du terme).

C’est ainsi qu’est née la liste qui a atterri sur un de mes murs. Au total naissaient onze (11) résolutions. Avec vous, je ferai le point sur cinq de ces onze règles fixées, les plus pertinentes selon moi.

“Aime-toi toi-même. Rends-toi heureuse. Ne fais pas de compromis sur ton bonheur et ce qui pourrait l’affecter.”

Rupaul le dit si bien “If you can’t love yourself, how in the hell you gonna love somebody else?”. En d’autres mots, il est important de s’aimer, de s’apprécier afin de le rendre aux autres. C’est avec ce mantra que j’ai abordé 2021. Cette année a été dédiée à embrasser des aspects de ma personnalité avec lesquels je n’étais pas forcément confortable. Par exemple, j’ai réussi à parler de sexualité au-delà de ma sphère proche.
J’ai aussi pris le temps de prendre soin de mon corps, cet organisme qui me permet d’exister au sein de vous. Pour cela, j’ai embrassé des habitudes alimentaires plus saines, fait attention au Covid et ai régulièrement consulté des professionnels de santé.

“Aller à plus de dates (rendez-vous galants)! Sortir plus souvent! Diversifier mes activités!” 

Je sors rarement à cause de mes études et de l’emploi du temps qui va avec. De ce fait, je ne rencontre  pas sinon jamais de nouvelles personnes et je n’ai pas d’activités diverses alors que je prends réellement goût à découvrir et apprendre. En 2021, j’ai donc décidé de diversifier mes sorties et je suis satisfaite. J’ai ainsi pu aller au théâtre, me promener un peu partout dans Paris, découvrir de nouveaux restaurants (de la gastronomie française des terroirs), visiter les tombes féministes au Père Lachaise etc. Le meilleur de cette année est le cours de vélo que j’ai reçu lors d’un premier date avec un gentil monsieur.

“Se faire une économie”

En 2020, entre le décès de mon père et les travaux d’aménagement pour l’association Ebalé que je préside, je n’ai pas économisé grand-chose, pour ne pas dire rien. Je me suis retrouvée sur la paille, à me demander comment je m’en sortirais si quelque chose venait à arriver. Pour 2021, j’ai religieusement mis de côté selon mes capacités. Je suis contente et fière de moi surtout que je l’ai fait sans me priver de certains petits plaisirs au quotidien.

“Ecrire plus de poèmes!”

À mes yeux, il n’y a rien de plus beau qu’un poème qui arrive à transmettre les émotions prévues. Un poème qui fait naître/éprouver un sentiment avec peu de mots bien agencés. Je raffole de textes poétiques de tout format et j’apprécie particulièrement ceux de quelques phrases à la Rupi Kaur. La poésie, je la mange en français comme en anglais, je laisse sa musicalité me séduire, ses images me faire rêver et de temps en temps, je me prends au jeu d’en écrire.
Je n’ai jamais autant écrit de poèmes qu’en 2021! J’en ai même assez pour un tout petit recueil sur les amours brisées ou impossibles. Oui, je suis satisfaite de moi à tel point que je vous partage un morceau (originellement en anglais) à forte connotation sexuelle qui peut en émoustiller plus d’une.

“You look nice
I smell nicer
You taste the nicest”*

“Faire une chose créative chaque mois”

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis quelqu’un de très manuelle et cérébrale. J’aime générer des choses et savourer le résultat ensuite. C’est la raison pour laquelle la recherche scientifique et l’écriture me siéent. Avec la recherche, je conduis moi-même des expériences qui me permettent de tester mes hypothèses et de tirer des conclusions. Avec l’écriture, je passe beaucoup de temps à griffonner et reformuler des phrases pour un bout de texte cohérent.
En plus de ces deux choses, j’apprends la couture, je fais du jardinage, du crochet et un peu de dessin. J’adore aussi cuisiner.
En 2021, ma résolution était de faire au moins une de ces choses par mois donc trouver le temps pour le faire. J’ai réussi à me crocheter un protège-cou, à planter quelques tomates et fraisiers (détruites par la mauvaise météo! cependant les fraises étaient bonnes!), à dessiner souvent. Surtout, j’ai beaucoup cuisiné et essayé de nouvelles recettes.
La fille de ma mère (oui, moi!) a appris à faire des brioches et qu’est-ce qu’elle en a fait, à toutes les sauces (nature, pralinés, chocolat et marmelade d’orange etc). J’ai ensuite appris à faire des buns pour burger; mes burgers maison au bleu de chèvre sont à tomber. Aussi, grâce à un généreux individu qui m’a offert un mixeur, j’ai découvert le monde des smoothies et c’est la vie! En outre, la recette la plus fun que j’ai réalisé reste mon tiramisu à la mangue. Anges peut vous confirmer que ce n’était pas mauvais! 

En somme, je suis assez contente de moi et des résolutions simples que j’ai prises. Quoique simples, celles-ci ont eu beaucoup d’impact sur ma santé mentale, physique et financière. Bien que n’ayant pas complètement réalisé toutes mes onze résolutions de départ, je suis heureuse d’avoir posé des actes allant dans la direction fixée. Cela a contribué à faire de moi quelqu’un de plus agréable (ou pas) pour ceux qui m’entourent.

Vais-je me refaire une liste de résolutions pour 2022? Oh que oui! 


Je vais sûrement recycler certaines de l’année dernière car comme on dit: on ne change pas une équipe qui gagne.

Et vous, chers lecteurs et lectrices d’Imania, vous fixerez-vous des objectifs à atteindre?

Sylvia.

*“You look nice / Tu es ravissante
I smell nicer/ Je sens encore plus à ravir
You taste the nicest/ T’es encore plus bonne”

3 commentaires sur “ALORS CES RÉSOLUTIONS ?”

  1. Je confirme que son tiramisu mangue est très bon. D’ailleurs il fera parti de mes recettes à rajouter dans mon livre de cuisine maison.

  2. Retour de ping : ECONOMIE MODE D’EMPLOI - IMANIA

  3. Bonne année ehhhhh

    Trop d’objectifs pour 12 mois mais on va essayer de les atteindre tout au long de l’année , rendez vous le 31 Décembre pour le bilan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.